Spectacles

2022

Dis à ma fille que je pars en voyage de Denise Chalem

286404755_10161721419182588_2840400865499692716_n

mise en scène de Olivier Courbier

avec Frédérique Sayagh et Alexandra Magin

Deux femmes, Dominique et Caroline, partagent la même cellule. Deux femmes qui ne se seraient jamais rencontrées autrement. Indifférence, violence, amitié faite de pudeur et de non-dits. Dans ce genre de lieu, on ne laisse pas facilement aller, ni à parler de soi, ni à évoquer ce qu’on peut ressentir envers l’autre, alors elles vont entamer le chemin vers l’autre, dans cet univers carcéral où le temps est le pire ennemi, le bruit omni présent. Paradoxalement tout cela n’exclut pas l’humour. L’humour derrière lequel elles se cachent pour survivre et pour supporter l’absurdité de certaines règles. Avec ce lieu qui a ses lois, pour ne pas dire ses rites, Denise Chalem a eu envie de raconter la vie de ces deux femmes qui ressemblent à des milliers d’autres, de s’arrêter un moment avec elles, de partager leur courage quotidiennement mis à l’épreuve.

Love letters de A. R. Gurney

love letters

mise en scène de Gérard Levoyer

avec Pascale Durand et Gérard Levoyer

Tout au long de leur vie, Mélissa et Andy se sont aimés de loin, par correspondance, sans jamais pouvoir être ensemble. le destin, la vie, les rencontres les ont rapprochés, puis éloignés. Jamais ils n’ont cessé de s’écrire. Au fil de leurs échanges, on ressent l’amitié taquine de l’enfance, la passion adolescente, la complexité des sentiments mêlée aux espoirs et désillusions de l’âge adulte. Leur relation épistolaire est à la fois drôle, tendre et d’une réalité bouleversante.

2021

L’école des épouses d’après la vie et l’œuvre de Molière

L'école des épouses

mise en scène de Olivier Courbier

avec Frédérique Sayagh et Dominique Ferré

Dans l’histoire du théâtre, les dynasties d’acteurs ne sont pas exceptionnelles. Cependant, rares sont celles qui firent couler autant d’encre que la tribu Béjart.
Toutes n’eurent pas non plus le privilège de lier leur destin à celui de Molière…
Une incursion dans le temps et l’éternité d’un couple mythique, une tranche de vie du 17e, alors que Jean-Baptiste Poquelin dit Molière remporte succès après succès à la cour du roi Louis XIV.

2020

Textes en stock de Gérard Levoyer

Storm

mise en scène de Gérard Levoyer

avec Pascale Durand, Frédérique Sayagh, Dominique Ferré et Gérard Levoyer

Vingt-deux personnages enfermés dans un confessionnal ou une télévision ou empilés sur un divan ou mieux, dans un théâtre. Ils parlent, se racontent, se confient, s’épanchent, s’abandonnent. Vingt-deux personnages qui font vingt-deux histoires échappées de l’imagination d’un auteur.

2018-2021

La salière de Gérard Levoyer

cropped-affiche-thc3a9o-salic3a8re-3.jpg

mise en scène de Gérard Levoyer

avec Pascale Durand, Frédérique Sayagh, Dominique Ferré et Gérard Levoyer

Il y a des portes qu’on ne devrait jamais ouvrir, des mains qu’on ne devrait jamais serrer, des verres qu’on ne devrait jamais boire, des salières qu’on ne devrait jamais emprunter. Et surtout –surtout – il y a des gens chez qui l’on ne devrait jamais être invité à prendre l’apéritif. Ça commence par des rires et des tapes dans le dos et ça se termine par des paires de claques. Et tout ça pour quoi ? Pour une salière. Franchement…

2016-2017

La femme perplexe de Gérard Levoyer

femme perplexe

mise en scène d’Olivier Courbier

avec Frédérique Sayagh

Une femme face à sa vie, face à son placard, confessionnal, exutoire, confident, se raconte, se confie, avec tendresse, humour et humanité.

Mendiants d’amour de Gérard Levoyer

NUIT-AMOUR00

mise en scène de Gérard Levoyer

avec Pascale Durand, Sandrine Pouradier, Dominique Ferré et Gérard Levoyer

Aimer, le sentiment le plus simple et le plus compliqué. Tous les personnages de la pièce, avec leurs valises, trimbalent des histoires d’amour aux couleurs changeantes qui nous semblent les nôtres.

2014-2018

Soeurs de Gérard Levoyer

flyer Soeurs

mise en scène de Gérard Levoyer

avec Pascale Durand et Frédérique Sayagh

Lorsqu’une mère meurt, il faut bien revenir. Annette revient assister aux dernières secondes de vie de sa mère et retrouver, par la même occasion, Pauline, sa sœur qu’elle n’a jamais revue depuis son départ.

2012-2013

Brindezingues de Gérard Levoyer

mise en scène de Samy Cohen

avec Pascale Durand, Frédérique Sayagh et Dominique Ferré

Timanman vient de mourir. Frède, Patou et TiDom, ses enfants, se retrouvent à la ferme familiale pour le partage des biens. Que va devenir « pov TiDom » écartelé entre ses deux vipères de frangines ?

2010-2011

Vendredi 13 de Jean-Pierre Martinez

mise en scène de Anna Giallo

avec Anna Giallo, Frédérique Sayagh et Dominique Ferré

Vendredi 13, ça porte bonheur ou ça porte malheur ? Pas évident de s’y retrouver quand successivement, le malheur des uns fait le bonheur des autres … ou l’inverse.

2009-2010

Jeux de planches de Jean-Paul Alègre

mise en scène de Samy Cohen

avec Pascale Durand, Frédérique Sayagh et Dominique Ferré

Jeux de mots, jeux de rôles, jeux d’acteurs… jeux théâtraux, jeux sur le théâtre, jeux dans le théâtre… Le théâtre dans le théâtre pour le théâtre, juste pour rire…

2008-2009

Burlingue de Gérard Levoyer

mise en scène de Samy Cohen

avec Pascale Durand et Frédérique Sayagh

Jeannine et Simone, collègues de bureau, entrent en conflit pour une gomme que l’une possède et dont l’autre a besoin et qui sera le déclencheur d’un affrontement absurde, terrible et acharné.

2003-2004 puis 2006-2007

L’addition de Jean Da Cruz

mise en scène de Jean Da Cruz

avec Frédérique Sayagh, Christophe Vernier (2003) et Jérôme Padovani (2006)

Lui, il l’aime. Elle, peut-être… en attendant, elle, elle l’emmerde. Lui, il l’insupporte. Ils n’auraient jamais dû payer l’addition !

2002-2003

Le parfum des deux roses de Emilio Carballido

mise en scène de Daniel Dancourt, conseil artistique de Hélène Rodier

avec Sylvie Cuinier et Frédérique Sayagh

L’amour…….
Que ne ferait-on pas pour sauver son couple…. A chacun sa méthode
Gabriela et Marlène vont devoir faire preuve d’imagination pour gérer cette situation délicate. Et si l’union faisait la force ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s